Station F, un millier de start-up attendues, dont des belges

par | Jan 31, 2017 | Business | 0 commentaires

Station F ouvrira ses portes en avril. Situé au coeur de Paris, ce «flagship» novateur créé par pourra accueillir un millier de start-up, dont des belges.

Exit le terme associé «incubateur». Station F, lancé par Xavier Niel, le magnat des télécoms françaises, sera un «vrai campus universitaire à l’américaine». Objectif : accueillir des jeunes start-up prometteuses dans un espace gigantesque de près de 34.000 mètres carrés au sein de l’ancienne Halle Freyssinet dans le treizième arrondissement de Paris. Ses promoteurs veulent «créer un véritable écosystème sous un seul toit où l’on retrouvera l’ensemble des différents acteurs, des investisseurs, des start-up, des acteurs publics, etc.» Station F devrait également séduire des entrepreneurs belges.

en fera partie. C’est ainsi que Sheryl Sandberg, la COO qui tient les rênes de Facebook aux côtés de Mark Zuckerberg, est venue lancer le «Start Up Garage», le premier incubateur du réseau social en France basé à Station F. Facebook y comptera son propre espace, occupé par une quinzaine de start-up. Comme dans un incubateur traditionnel, les sociétés y seront accompagnées par des experts pendant une durée de six mois et suivront des formations.

Concrètement, Facebook part chasser la bonne idée «made in France» au travers de «projets qui valorisent les données pour créer des services utiles à la vie quotidienne, à la santé, aux transports et à l’éducation», indique la société américaine dans un communiqué… sans détailler le stade de mâturité ou de commercialisation recherché.

Présenté comme le «flagship pour l’économie numérique parisienne», le chantier du projet Station F s’achève. Xavier Niel l’aura personnellement financé à hauteur de 250 millions EUR. Il s’inscrit dans un écosystème -imaginé par le fondateur de Free– qui comprend également l’Ecole 42, où 2.500 jeunes apprennent gratuitement à coder, des logements à des prix accessibles à Ivry et Paris pour étudiants et start-uppers en 2018, mais aussi le fonds d’investissement Kima Ventures, l’un des plus actifs -en volume- dans le monde.

A la Station F, les créateurs de start-up trouveront un ensemble de services pour favoriser l’éclosion de leur projet : plus de 3.000 postes de travail, une soixante de salles de réunion, un auditorium de 370 places, un fablab avec des imprimantes 3D, des ateliers bois et métal, quatre restaurants et un bar ouvert 24/24h tous les jours de la semaine ou encore des douches et des casiers. Le public aura également accès à ce temple du numérique avec un espace de restauration et de détente de 4.000 m².

Pour s’installer dans la Station F, la «place to be» en 2017, les candidats devront toutefois remplir un certain nombre de critères. Jusqu’au 5 février, le programme vise les jeunes startups possédant une preuve de concept, des prototypes et des premiers chiffres à présenter.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Station F, un millier de start-up attendues, dont des belges
Titre
Station F, un millier de start-up attendues, dont des belges
Description
Station F ouvrira ses portes en avril. Situé au coeur de Paris, ce «flagship» novateur créé par Xavier Niel pourra accueillir un millier de start-up, dont des belges.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo