SPIE reprend . Extension du principe multi-techniques

par | Fév 2, 2018 | Business | 0 commentaires

L’acquisition de Systemat permettra à SPIE Belgium de prendre pied dans les métiers de l’ICT et d’offrir à ses clients cette nouvelle gamme de services, déjà fortement représentés au sein du portefeuille d’activités du groupe dans d’autres pays.

Reprise de Systemat par SPIE, un géant encore discret dans le monde de l’ICT. Et pour cause : venant des services autour de l’énergie, le groupe français aborde le digital progressivement. Avec près de 600 sites dans 38 pays et 38 000 collaborateurs, SPIE est un groupe multi-techniques et multi-services réalisant plus de 5,1 milliards EUR de chiffre d’affaires. Son développement repose sur trois activités de base : les services mécaniques et électriques (44% du chiffre d’affaires), les services de facility management (32%) et les services d’installation, d’amélioration, d’aide à l’exploitation et de maintenance de systèmes de communication , données et images (22%). SPIE est de plus en plus actif sur les marchés de l’e-fficient building (performance énergétique allant de la conception à l’exploitation et la maintenance de bâtiments basse consommation) et du smart-city (aménagement «intelligent» des villes, notamment en terme d’infrastructures de communication, de mobilité, d’équipements collectifs et de sécurité), plus des services relatifs à l’énergie.

A son offre, SPIE inclut naturellement la gestion des réseaux de communications et des infrastructures, proposant a         ujourd’hui des services jusqu’au data center. La reprise de Systemat -prestataire global de solutions informatiques liées à la gestion des équipements, des logiciels et des outils ICT- s’inscrit donc dans cette extension logique du portefeuille.

Convergence des services techniques et numériques

Quant à Systemat, elle était en quête d’un repreneur. Fondée en 1981 -après avoir connu un formidable essor au cours des années nonante- , l’entreprise de Lasne a perdu de sa superbe au fil du temps : 150 personnes aujourd’hui occupées pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 70 millions EUR (exercice 2017).

L’acquisition de Systemat permettra à SPIE Belgium de renforcer sa position dans les métiers de l’ICT et d’offrir à ses clients une nouvelle gamme de services… déjà fortement représentés au sein du portefeuille d’activités du groupe dans d’autres pays. Comme le note Johan Dekempe, directeur général de SPIE Belgium, l’ambition est «non seulement d’étendre les compétences et le portefeuille clients, mais aussi de prendre position sur de nouveaux marchés grâce à une offre multi-services combinant les différents métiers.»

Un des trois premiers intégrateurs selon le Gartner Group

Pour sa part, Pierre Focant, directeur général de Systemat, et son associé Vincent Schaller, directeur commercial, voient dans cette opération une évolution logique du métier de prestataire de services ICT. Pour eux, «la transformation digitale des entreprises aboutira à la convergence des services techniques et numériques.»

Dans d’autres pays, cette convergence est déjà très avancée. En France, SPIE ICS est considéré comme un des trois premiers intégrateurs selon le Gartner Group. L’entreprise s’est imposée avec la reprise de l’activité française de Siemens Enterprise Communications en 2007, puis la reprise de APX en 2010. C’est aujourd’hui une entité autonome de 3 200 personnes active dans différents projets partout en Europe au travers de filiales et de partenariats. Son chiffre d’affaires a dépassé le seuil des 250 millions EUR.

Autre débouché important, les télécommunications. Dans ce domaine, SPIE avait repris Matra Nortel Communications au début des années 2000. Ce qui lui a permis de prendre position sur différents marchés, en particulier les PABX avant qu’on ne parle de communications unifiées.

Une maîtrise complète de la chaîne de valeur de l’IoT

Les reprises de prestataires de services ICT par des industriels globaux, multi-techniques et multi-services, a déjà fait ses preuves. Elles permettent de créer d’intéressantes synergies. C’est ainsi que SPIE commence à se positionner dans l’environnement du , comme service broker. Egalement dans des techniques comme l’IoT (Internet of Things), en partenariat avec l’opérateur Sigfox. Résultat : SPIE dispose désormais d’une maîtrise complète de la chaîne de valeur de l’IoT, des réseaux sécurisés aux services de plateformes verticales et d’applications d’analyse de données.

Bref, une belle opportunité de redéploiement pour Systemat, l’entreprise wallonne ayant évité d’être cannibalisée par un concurrent…

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
SPIE reprend Systemat. Extension du principe multi-techniques
Titre
SPIE reprend Systemat. Extension du principe multi-techniques
Description
L'acquisition de Systemat permettra à SPIE Belgium de prendre pied dans les métiers de l'ICT et d'offrir à ses clients cette nouvelle gamme de services, déjà fortement représentés au sein du portefeuille d'activités du groupe dans d'autres pays.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo