En , la Ricoh AM S5500P est présentée comme un haut de gamme. Compter 600.000 EUR, tout de même. Reste à définir le marché.

Développée en partenariat avec la société Aspect Inc, l’AM S5500P exploite la technologie SLS (Selective Laser Sintering) qui consiste à agglomérer des couches de poudres polymères à l’aide d’un puissant laser. Grâce à son gros volume de fabrication de 550 x 550 x 500 mm, la machine peut imprimer différentes pièces simultanément ou de grandes pièces en une seule fois. L’AM S5500P permet de traiter des matériaux comme le Polyamide (PA) et le Polypropylène (PP); composants d’une importance stratégique pour les fabricants, en particulier dans l’industrie automobile.

Sa capacité importante de production permet de fabriquer de gros composants et des multiples pièces en un seul passage. Le flux intelligent de réapprovisionnement en matériau (poudre) des deux côtés de la cartouche d’alimentation permet de fournir des pièces toujours plus denses et de plus haute qualité. L’imprimante, qui est livrée avec des paramètres pré-configurés pour une utilisation de matériaux approuvés par , dispose d’un système intégrant de nombreux mécanismes support contribuant à une grande fiabilité. Grâce au système logiciel, les utilisateurs accèdent à tous les paramètres et peuvent directement développer leurs propres applications.

Ricoh parle de technologie additive, qu’il présente dans son Rapid Fab, un centre de démonstration dédié situé en Grande-Bretagne. Il s’agit de démontrer ce qui est possible de faire -conception, fabrication, post-traitement, ainsi que la formation pour ses clients.

 

Sommaire
Ricoh lance son imprimante 3D... pour quel marché ?
Titre
Ricoh lance son imprimante 3D... pour quel marché ?
Description
En 3D, la Ricoh AM S5500P est présentée comme un haut de gamme. Compter 600.000 EUR, tout de même. Reste à définir le marché.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo