Sur le , Dimension Data introduit Race Center, une plate-forme fédérant des informations de toutes parts.

Race Center fédère toutes les données de course du Tour de France, mais aussi des vidéos, des photos, des flux de médias sociaux et des commentaires sur la course en direct en combinaison avec un nouveau site web de suivi en direct en vue de fournir aux utilisateurs une expérience numérique immersive dépassant la couverture télévisuelle de la course. L’app, basée sur le web et hébergée sur la plateforme de , a été développée en partenariat avec A.S.O., l’organisateur du Tour de France.

Pour cette édition 2016, notre palette s’est considérablement élargie : nous avons accès à des données plus pertinentes sur les étapes, le parcours des courses, les coureurs et les conditions météorologiques du moment, explique , General Manager, Dimension Data Belgium. A travers Race Center, la qualité des données est encore plus précieuse pour l’engagement des spectateurs. Qui plus est, elles s’adressent directement à une génération de jeunes spectateurs qui recourent aux nouvelles technologies, comme les médias sociaux et la vidéo en direct, pour communiquer avec le monde.»  

C’est précisément le point fort de Race Center : concentrer sur une seule et unique plate-forme des informations de toutes parts, en tenant compte aussi de la croissance sans précédent des médias sociaux tels qu’Instagram, Twitter et Facebook et des images en direct.

Pour ce projet, Dimension Data travaille en partenariat avec , , et . L’ambition est grande : démontrer l’expérience numérique la plus avancée dans le sport moderne. Notons au passage que Dimension Data a créé une business unit centrée sur le sport, son expérience intéressant d’autres disciplines sportives.

Tracker GPS sophistiqué

Cette année, les 198 cyclistes (22 équipes) qui s’affrontent sur le circuit sont tous équipés d’un tracker GPS, fixé sous la selle de leur bicyclette. Ce tracker transmet en temps réel par ondes radio la position exacte du vélo. La liaison est indirecte : du vélo, elle passe par de petits récepteurs placés sur les motos qui encadrent les coureurs pendant la course; le relais est ensuite repris par un hélicoptère survolant la zone, lequel les communique à l’espace technique, souvent situé au niveau de l’arrivée des étapes. Les données GPS (75 millions de lectures estimées pour toute la course) émises en temps réel par les capteurs ne mettent que 3 secondes à être traitées et envoyées sur le Net.

A chaque étape, quotidiennement donc, pas moins de 6 millions de paquets de données sont transmis, alors que l’an passé, 6 millions de paquets avaient été enregistrés à l’issue de l’épreuve. La progression est significative. Les données n’apparaissent évidemment pas telles quelles sur les écrans des fans de l’épreuve; elles sont auparavant traitées. En 2015, les spectateurs avaient accès à la position exacte des joueurs sur une carte, à leur vitesse moyenne, mais également au niveau du dénivelé lors de leurs acensions.

Rendre la course plus attractive

Pour cette édition, Dimension Data fournit des données plus exhaustives. Les informations collectées par les trackers sont notamment enrichies avec des data extérieures, comme la météo d’un point GPS précis -le sens et la puissance du vent, la pluie ou la chaleur influencent la performance des coureurs. Il est également possible de donner en temps réel la composition des différents pelotons sur le parcours.

Entre 2015 et 2016, Dimension Data a aussi entièrement transformé son capteur, pour qu’il transfère les données de manière plus fiable. La v2 de l’appareil -dont la puissance a été décuplée- permet de transférer des data à un récepteur situé cinq fois plus loin que la v1. A noter, aussi, moins de pertes ou de trous dans les données, avec à la clé une communication plus fluide et une garantie de continuité tout au long de la course. L’objectif reste le même : rendre la course plus attractive pour les spectateurs.

Enfin, le camion big data de Dimension Data a également été amélioré et élargi pour accueillir les équipes spécialisées dans les graphiques télévisuels, la coordination de la course, la capture et l’analyse de données, et chargées du déploiement de la solution complète. «Un vrai data center ambulant qui s’adapte aux conditions du jour !», commente Pierre Dumont. Tout passe par le cloud hybride de Dimension Data (100 machines virtuelles, 55.000 requêtes par seconde) qui affiche un niveau de disponibilité de 99,999%.

 

 

Sommaire
Race Center pour vivre le Tour de France
Titre
Race Center pour vivre le Tour de France
Description
Sur le Tour de France, Dimension Data introduit Race Center, une plate-forme fédérant des informations de toutes parts.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo