Préparer le travail de demain. Il est temps

Juil 17, 2019 | Workplace | 0 commentaires

L’amélioration des compétences digitales ne suffit pas à préparer au travail de demain. Nos organisations doivent voir plus loin que leurs propres besoins.

Moins d’une organisation sur trois (29%) a mis en place une stratégie dédiée au travail de demain. Et quand elles l’ont fait, l’initiative la plus déployée (50%) concerne la création de programmes de formation digitale. Telles sont les principales conclusions d’une étude de Dell Technologies et VMware sur l’adoption des innovations technologiques par les entreprises européennes. 

Or, préparer l’entreprise au travail de demain ne repose pas simplement sur l’amélioration des compétences digitales. L’environnement de travail à proprement parler est négligé. Ainsi, le réagencement des espaces en faveur d’une approche de travail plus efficace ne représente que 46% des initiatives. Quant au télétravail, il représente 48% des initiatives.

Pour Therese Cooney, vice-présidente directrice du groupe Client Solutions chez Dell Technologies, nos organisations font fausse route. «L’environnement de travail de demain ne doit pas seulement répondre aux besoins de l’entreprise : il doit être en phase avec les attentes des salariés…» Et de proposer une approche étendue : compétences digitales, technologies de sécurité, structure propice à la collaboration, flexibilité étendue…

Dans ce contexte, la sécurité est un enjeu prioritaire -et pas seulement en raison du GDPR. Elle va de pair avec la gouvernance. Pour Dell Technologies et VMware, ce sont les deux principaux enjeux de l’innovation dans l’environnement de travail. Si les investissements technologiques peuvent être intimidants de prime abord, l’utilisation de solutions inefficaces peut augmenter les risques de sécurité et de piratage des données de l’entreprise ou des clients.

Une question de génération

L’écart générationnel contribue également à la lenteur de la préparation au travail de demain. En moyenne, nos organisations occupent 38% de professionnels de la génération Y, 35% de la génération X et 7% de la génération Z. En raison de cette mixité, les taux d’adoption sont souvent freinés par les conflits intergénérationnels et les attentes multigénérationnelles des salariés (29%).

Pour surmonter ces difficultés, les entreprises peuvent commencer par en identifier les causes profondes, qu’il s’agisse d’un manque de formation ou de réticences face à la nouveauté.

Quant aux politiques de travail flexible, elles sont très importantes aux yeux des professionnels d’aujourd’hui. Elles permettent de conserver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée par le biais de l’innovation technologique.

 

Ces articles parlent de "Workplace"

Teamwork, Collaboration,
Printing

Follow this topic

Summary
Préparer le travail de demain. Il est temps
Article Name
Préparer le travail de demain. Il est temps
Description
L’amélioration des compétences digitales ne suffit pas à préparer au travail de demain. Nos organisations doivent voir plus loin que leurs propres besoins
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo