Si les applications sont utilisées par de plus en plus d’entreprises, on ne peut manifestement pas en dire autant du printing. C’est ce qui ressort d’une enquête effectuée par OKI auprès de PME.

Si la moitié des PME belges connaissent le concept du cloud printing, il n’existe pratiquement aucun projet visant à exploiter cette technologie. Les connaissances relatives à l’utilisation et aux coûts des imprimantes sont elles aussi décevantes. On devine la suite : lorsqu’il s’agit d’imprimer, les PME paient trop cher. Peut-on changer les choses ? Les PME ne profitent pas des occasions qui leur sont offertes.

Cette enquête révèle que la PME moyenne considère l’imprimante comme un élément négligeable. Le bureau d’études a en effet effectué, à la demande d’OKI, une enquête auprès de 248 PME belges. Celle-ci révèle que près de la moitié des PME connaissent actuellement le concept du cloud printing, à savoir la possibilité de transmettre une tâche d’impression à une imprimante à partir de n’importe quel appareil -par exemple un smartphone ou une tablette- via Internet.

Près d’un chef d’entreprise sur deux a déjà entendu parler du cloud printing. À noter par ailleurs que 27,5% des responsables ICT des PME belges ne savent pas ce que recouvre le terme de cloud printing. Mais -et c’est encore le plus surprenant- 86% des PME ne sont pas intéressées par la mise en service du cloud printing…

En d’autres termes, les PME ne jurent que par l’approche traditionnelle de l’environnement d’impression. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les bureaux de ces PME regorgent d’appareils et supportent des frais très élevés. L’enquête démontre non seulement que la PME moyenne possède trop d’imprimantes mais aussi que plus de la moitié des entreprises interrogées sous-estiment nettement la consommation de ces imprimantes. Il s’agit évidemment d’une constatation choquante car ce manque de vision signifie aussi que le responsable ne dispose d’aucun moyen simple de mieux maîtriser les coûts.

Une occasion manquée

C’est on ne peut plus clair : les PME belges ont laissé passer bien des occasions de réaliser de belles économies de coûts en matière d’impression. Dans la pratique, le personnel bénéficie d’un véritable sauf-conduit pour utiliser les imprimantes de façon illimitée. La nouvelle génération d’appareils multifonctionnels permet pourtant de piloter simplement l’utilisation de ces appareils.

Les collaborateurs pourraient ainsi bénéficier d’un accès à l’imprimante en fonction de leur rôle ou de leurs responsabilités. Les imprimantes permettent également d’appliquer des mesures simples d’économies, par exemple en associant l’utilisation des imprimantes couleur à une fonction déterminée au sein de l’entreprise, ou en instaurant l’impression double face.

Managed Print Services

Et pourtant, la migration vers une stratégie d’impression efficace et rentable est on ne peut plus simple. Un contrat «all in» souscrit auprès d’un partenaire permet en effet de diminuer sensiblement les frais de gestion des imprimantes et des documents. Ce partenaire assure ainsi non seulement l’optimisation de l’environnement d’impression -avec l’appareil adéquat à l’endroit voulu- mais aussi la gestion, les fournitures et l’entretien. Résultat : l’entreprise réduit ses frais d’impression et bénéficie simultanément d’une plus grande convivialité, dans un environnement sûr et fiable. Un contrat «tout compris» garantit par ailleurs la transparence des coûts. La PME paie par page imprimée et bénéficie ainsi d’une vision claire des frais de production de ses documents.

 

Sommaire
Les PME belges ne croient pas encore au cloud printing
Titre
Les PME belges ne croient pas encore au cloud printing
Description
Si la moitié des PME belges connaissent le concept du cloud printing, il n’existe pratiquement aucun projet visant à exploiter cette technologie.
Auteur