pour la onzième année consécutive. Si l’on inclut les commandes en cours d’exécution, Cegeka a enregistré un chiffre d’affaires de 280,44 millions EUR en 2014. C’est 17% de plus que les 240,20 millions de 2013.

La croissance est imputable pour moitié à la reprise de Brain Force, dont le chiffre d’affaires est inclus dans les chiffres consolidés depuis trois mois déjà. Les 50% restants sont organiques et découlent de la fusion des activités néerlandaises concernant les sociétés de logement avec DSA Vision (-dsa). La marge opérationnelle a augmenté d’un peu moins d’un point de pourcentage pour atteindre 7,0%.

La croissance organique s’explique par les bons résultats enregistrés sur le marché du Benelux, avec comme meilleurs chiffres : les services de consultance (+10%), les services d’infrastructure (+8%) et les services logiciels (+4%). La co-entreprise cegeka-dsa aux Pays-Bas a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 53%, en tenant compte de l’effet de la fusion.

Croissance tirée par… l’ !

En francophone, Cegeka a connu, via sa filiale NSI, une année exceptionnelle dans les services ERP, avec une hausse du chiffre d’affaires de 20% et une marge brute de 30% pour cette division. Grâce à l’acquisition de Brain Force, Cegeka Groupe dispose aujourd’hui dans toute l’Europe d’une expertise ERP.

Le groupe est convaincu que la combinaison unique d’ERP et des services Cegeka pour l’intégration système et logicielle portera ses fruits en 2015. Le groupe pourra ainsi poursuivre sa croissance en proposant de nouveaux services sur des marchés existants comme la Flandre. Cegeka traduisait également cette ambition début de semaine en annonçant son intention de reprendre le spécialiste ERP gantois Edan Business Solutions.

Pas à pas vers l’internationalisation

«La reprise de Brain Force en octobre dernier a porté les effectifs à un peu plus de 3.200 collaborateurs; nous sommes désormais actifs dans onze pays d’Europe. Cela nous permet de réaliser des économies d’échelle qui profitent à l’ensemble du groupe, commente , CEO, Cegeka Group. Nous voulons progressivement commercialiser les services existants à l’échelle européenne. Cegeka anticipe déjà la construction d’un nouveau datacenter aux Pays-Bas, qui doit être opérationnel d’ici la fin de l’année.»

Le résultat d’exploitation suit la croissance du chiffre d’affaires


La hausse du chiffre d’affaires a également fait progresser le résultat d’exploitation, de 14,54 millions EUR en 2013 à 19,70 millions EUR l’an dernier. En pourcentage, le résultat opérationnel est passé à 7,0% contre 6,1% en 2013. «Bien que nous grandissions, notre ADN reste identique : être proche du client, toujours disponible et communiquer franchement, indique André Knaepen. Nos clients peuvent continuer à compter sur ces valeurs et, bien entendu, sur encore plus d’expertise, des services supplémentaires et un réseau plus étendu. Le fait que nous travaillions désormais au niveau international est en outre intéressant pour nos clients, qui possèdent souvent eux-mêmes des filiales à l’étranger.»

Challenger européen

«Avec la reprise de Brain Force, nous sommes désormais un concurrent de premier ordre dans 11 pays européens, enchaîne , Chief Commercial Officer, Cegeka Group. Nous proposons ainsi des services IT internationaux auxquels tous les clients de Cegeka Groupe peuvent faire appel. Par exemple, des services de consultance pointus et la conception de logiciels, ERP, des services gérés à distance et notre service desk. Progressivement, nous étendrons nos services dans toute l’Europe.»

Sommaire
Le cap des 300 millions d'euros est en vue pour Cegeka
Titre
Le cap des 300 millions d'euros est en vue pour Cegeka
Description
En Belgique francophone, Cegeka a connu, via sa filiale NSI, une année exceptionnelle dans les services ERP, avec une hausse du chiffre d'affaires de 20% et une marge brute de 30%
Auteur