IBM «cloudifie» la tarification du mainframe

Mai 17, 2019 | Cloud | 0 commentaires

IBM fait évoluer la tarification du mainframe pour l’adapter au mode de consommation du cloud. Tailored Fit Pricing signe la fin du modèle des licences.

Le mainframe s’adapte au cloud. A commencer par son modèle de tarification. IBM se devait de le rendre plus acceptable pour les utilisateurs hybrides et multi-cloud tentés d’envisager de déplacer des charges de travail vers le cloud.

Pour sa Série Z, IBM propose deux modèles de tarification basés sur la consommation qui peuvent aider les clients à faire face à une charge de travail en constante évolution, et donc aux coûts logiciels. Le bénéfice est clair : la tarification de l’ajustement sur mesure élimine le besoin de plafonnement complexe et restrictif, ce qui affaiblit généralement la réactivité et peut avoir un impact sur la disponibilité du niveau de service.

Avec Tailored Fit Pricing for IBM Z, IBM met fin au modèle de licence mainframe mensuel standard qui calcule les coûts en tant que «moyenne mobile sur quatre heures» (R4HA), ce qui détermine les coûts en fonction de l’utilisation maximale du client au cours du mois. Selon des experts, les clients seraient nombreux à utiliser une limite de temps pour réduire les coûts…

Désormais, les systèmes peuvent être configurés pour prendre en charge des temps de réponse et des accords de niveau de service optimaux, plutôt que de ralentir artificiellement les charges de travail afin de gérer les coûts de licence logicielle, explique encore IBM.

Tailored Fit Pricing for IBM Z est décliné sur deux modes : Enterprise Consumption Solution et Enterprise Capacity Solution. Comme l’a expliqué IBM, «la tarification du modèle Enterprise Consumption Solution est une tarification sur-mesure basée sur l’usage, c’est à dire que les clients ne paient que pour ce qu’ils consomment et ils n’ont plus besoin d’appliquer des plafonnements complexes et restrictifs». Quant au modèle Enterprise Capacity Solution, il permet aux clients de combiner les charges de travail afin d’optimiser l’utilisation de la plate-forme à sa pleine capacité. «Les charges sont rapportées à la taille globale de l’environnement physique et calculées sur la base d’une estimation de toutes les charges de travail en cours d’exécution, mais avec une certaine flexibilité, puisque les clients peuvent faire varier l’usage réel entre les charges de travail», note IBM.

Selon les experts, ces changements de prix des logiciels devraient être bien accueillis par les clients. L’enjeu est important, les fournisseurs de cloud se montrant de plus en capables de prendre en charge des applications critiques…

 

Ces articles parlent de "Cloud"

Private cloud, Public cloud, Hybrid cloud, Multi-cloud

Follow this topic

Summary
IBM «cloudifie» la tarification du mainframe
Article Name
IBM «cloudifie» la tarification du mainframe
Description
IBM fait évoluer la tarification du mainframe pour l'adapter au mode de consommation du cloud. Tailored Fit Pricing signe la fin du modèle des licences
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo