à fond dans le edge, là où ça se passe !

par | Mai 10, 2019 | Data Center, Technologie | 0 commentaires

Focus sur le edge. Au cours du récent Discover More Brussels, HPE a encore insisté sur le traitement des données à proximité de la périphérie du réseau.

La périphérie ou «edge», c’est partout où n’est pas le datacenter ou le  : un atelier, une plateforme pétrolière ou un aéroport, soit pratiquement n’importe où. Les objets situés en périphérie, c’est-à-dire les voitures, les lieux de forage, les appareils photo, les appareils personnels et davantage encore, sont des sources de big data à développement rapide. A entendre HPE durant le récent Discover More qui s’est tenu à Bruxelles qui a réuni plus d’un demi millier de clients et partenaires, la capacité à analyser ces données rapidement et efficacement et à intervenir sur ces données permet aux organisations d’optimiser leurs opérations, de redéfinir l’expérience des employés, d’améliorer la satisfaction de la clientèle et de créer des modèles économiques différenciés.

«Nous créons un monde où tout est calculé, un monde hyper-connecté, où tout le monde partage des données, commente Raf Peeters, Managing Director, HPE Belux. La possibilité de transformer toutes ces données en action et en valeur -de créer de nouvelles expériences, de nouveaux produits et services et de gagner en efficacité- est ce qui nous conduit à un monde plus rapide et plus intelligent. Nous voulons aider les clients à connecter toutes leurs données, sur tous leurs bords et dans tous les clouds.»

Edge, l’endroit où les entreprises interagissent avec leurs clients

Centralisation, décentralisation… Depuis ses débuts, le monde de l’informatique a basculé, telle une pendule. Des architectures mainframe extrêmement centralisées, puis de l’informatique client-serveur décentralisée, puis de nouveau à l’informatique centralisée via le cloud et une informatique mobile. Il est temps, maintenant, que la prochaine vague commence : l’edge.

Et cela nous amène à un tout nouveau rythme de travail, mesuré en microsecondes, poursuit Raf Peeters. «L’edge est l’endroit où les entreprises interagissent avec leurs clients; où les produits sont fabriqués; où les employés travaillent chaque jour; où les gens ordinaires interagissent, achètent, explorent; où la technologie entre en action -c’est là où l’action se produit et où nous vivons. L’edge utilise l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et l’automatisation pour apprendre, prévoir et s’adapter en permanence aux changements, aux besoins et aux menaces en temps réel. Cela nous permet d’agir localement, sur le moment, dans le contexte, en créant de nouvelles possibilités dans tous les secteurs.»

Une transformation technologique extrêmement complexe

Le monde centré sur les bords est en train de naître, mais cela ne signifie pas que le soleil se couche sur le nuage. Pour capturer la valeur des données créées partout, nous avons besoin d’architectures allant du cloud au cloud, qui effectuent la majeure partie du traitement à la périphérie, au lieu de simplement transférer des données avec des camions ! Le déploiement de telles architectures est une transformation technologique extrêmement complexe qui implique un changement de gestion des activités, des processus, des compétences et de la culture d’entreprise.

«Comme bon nombre de nos clients, chez HPE, nous sommes passés par notre propre transformation pour être particulièrement bien placés pour aider nos clients à prospérer dans ce monde informatique en constante évolution. Au EGG Brussels, ce 7 mai, notre message a été clair : accélérer l’agenda digital de nos clients !»

Cette transformation est aussi celle de HPE qui dit ne plus vendre d’infrastructure informatique, mais plutôt un résultat de l’infrastructure informatique. Ces résultats doivent être proposés avec une tarification basée sur la consommation, une évolutivité élevée, une rapidité et une simplicité, quel que soit le lieu où la technologie fonctionne: sur l’un des nombreux bords, le edge donc, dans un centre de données d’entreprise ou dans le centre de données d’un fournisseur de services. «Le cloud n’est pas une destination, mais une expérience, rappelle Raf Peeters. C’est cette expérience que nous fournissons pour stimuler l’innovation et la croissance dans un monde axé sur les frontières. Cette expérience peut commencer dans l’un de nos laboratoires d’innovation IoT.»

Alain de Fooz

 

Une dizaine de références GreenLake en Belux !

En 2017, HPE dévoilait la gamme GreenLake. Celle-ci regroupe des services et solutions sur site de gestion d’infrastructures et de charges de travail avec paiement à l’utilisation. L’an passé, HPE lançait une déclinaison adaptée à la gestion d’environnements informatiques hybrides, GreenLake Hybrid Cloud, un service géré de management cloud avec paiement à l’usage. Entre-temps, HPE compte une dizaine de références GreenLake en zone BeLux.

«Le concept attire, y compris des clients traditionnels, commente Raf Peeters. Nous comptons aujourd’hui des clients issus de différents secteurs, du transport à la finance. Ainsi, Advanzia Bank au Luxembourg -un projet réalisé par notre partenaire System Solutions. Il y a un réel intérêt, qui s’explique par l’évolution du marché : les entreprises paieront pour les ressources qu’elles consomment, que ce soit en bout de réseau ou ailleurs, dans ses datacenters ou dans le cloud public. Notre vision de l’informatique hybride, c’est de pouvoir mettre chaque charge de travail dans le bon environnement, celui-ci étant différent pour chaque application.»

Focus, en particulier, sur HPE GreenLake Hybrid Cloud, un nouveau modèle de consommation conçu pour aider les entreprises à gérer et optimiser leurs environnements cloud sur site et hors site. Il s’agit d’un modèle automatisé, standardisé avec des «best practices» HPE destiné à aider les entreprises à consommer exactement les ressources cloud dont elles ont besoin, indépendamment du lieu d’exécution de leurs charges de travail. Le constructeur annonce l’amélioration des performances, des coûts, de la sécurité et de la conformité. A la différence d’un service managé classique, GreenLake Hybrid Cloud offre un modèle cloud natif conçu pour dispenser les entreprises de recruter ou de former du personnel afin de superviser et gérer les installations cloud. «Les entreprises ont besoin d’un moyen rapide et simple pour optimiser leurs environnements cloud publics et sur site, afin de regrouper leurs applications et données sous un modèle d’exploitation commun… HPE GreenLake Hybrid Cloud est une solution révolutionnaire qui simplifie l’exploitation d’environnements cloud multiples et permet aux entreprises d’en conserver la maîtrise, d’en réduire les coûts et d’en accélérer la rentabilisation.»

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
HPE à fond dans le edge, là où ça se passe
Titre
HPE à fond dans le edge, là où ça se passe
Description
Focus sur le edge. Au cours du récent Discover More Brussels, HPE a encore insisté sur le traitement des données à proximité de la périphérie du réseau.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo