L’industrie du logiciel communique énormément sur les , les bénéfices et le , ce qui peut laisser penser qu’il s’agit des seuls critères sur lesquels les clients jugent leurs partenaires éditeurs. Une nouvelle étude -menée conjointement par Flexera Software et IDC– montre, au contraire, que les entreprises ont une approche très approfondie de la question et se basent sur de nombreux critères. Des éléments que les éditeurs pourraient avoir intérêt à prendre en compte pour le développement, le lancement et le support de leurs produits.

Pour l’enquête qui a servi de base à l’étude, il a été demandé aux entreprises d’indiquer si elles étaient d’accord ou non avec une série de propositions portant sur les plus grands éditeurs mondiaux -, CA, , , , IBM, , Oracle, SAP, Salesforce.com, Symantec et - représentant près de 50% des parts de marché en logiciels. Parmi l’ensemble des entreprises sondées, 147 ont répondu à ces questions portant sur l’évaluation des éditeurs. Pour chaque catégorie de question, l’éditeur ayant eu le plus de réponses «Tout à fait d’accord» ou «D’accord» a été désigné «Customer Choice Award». De même, l’éditeur ayant eu le plus de réponses «Pas du tout d’accord» ou «Pas d’accord» est le perdant pour chaque catégorie. Voici les résultats :

> Il est facile de travailler avec cet éditeur – Gagnant : EMC

91% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire qu’il est facile de travailler avec EMC. Oracle obtient la plus mauvaise note pour cette catégorie avec 43% de répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Les applications de cet éditeur sont faciles à gérer, à faire évoluer, à maintenir et à mettre à jour Gagnant : VMware

91% des entreprises interrogées sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que les logiciels VMware sont faciles à gérer, à faire évoluer, à maintenir et à mettre à jour. Oracle obtient le score le plus bas, avec 35% de répondants se déclarant pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Les règles de licence de cet éditeur sont faciles à comprendre, ce qui facilite la conformité des licences logiciellesGagnant : HP

89,8% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord pour HP. Juste derrière, 89,6% répondent de même pour Citrix. Oracle est dernier de cette catégorie, avec 42,9% de répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Il nous est facile de comprendre et gérer notre utilisation et nos dépenses liées aux applications de cet éditeurGagnant : VMware

93% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord pour VMware. Oracle obtient l’évaluation la plus basse, avec 31% de répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord avec la proposition.

> Les règles de licences de cet éditeur pour les environnements mobiles, virtualisés et vont faciliter notre migration vers ces environnements – Gagnant : Citrix

88% des entreprises interrogées sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que les règles de licences de Citrix facilitent la migration vers les environnements mobiles, virtualisés et cloud. Oracle est dernier avec 45% des répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Nous avons rarement des audits de conformité des licences logicielles de la part de cet éditeurGagnant : Citrix

94% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord pour Citrix. Oracle reçoit la moins bonne évaluation, avec 35% des répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Il est rare que nous ayons à payer des pénalités pour non-conformité avec cet éditeur – Gagnant : HP

93% des entreprises interrogées sont d’accord ou tout à fait d’accord concernant HP. Oracle est dernier, avec 29% des répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

> Les prix des applications de cet éditeur sont raisonnables et permettent un bon ROI – Gagnant : Citrix

87% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord concernant Citrix. Oracle obtient le score le plus bas, avec 44% des répondants pas d’accord ou pas du tout d’accord.

«Proposer des produits très performants assurant un bon retour sur investissement est, et devrait être, le premier objectif pour tout éditeur. Toutefois, cette étude montre que les éditeurs de logiciels doivent également regarder au-delà et optimiser l’expérience client sur un large éventail de critères, souligne Richard Northing, Vice-président senior Produits & Services, Flexera Software. La facilité de gestion, la capacité à rester en conformité avec les termes des licences, les mises à jour et les migrations ne sont que quelques-uns des facteurs qui ont un impact réel sur la faculté des entreprises à supporter leurs applications, et donc sur la manière dont elles jugent leurs éditeurs de logiciels.»

 

Sommaire
HP, EMC, Citrix et VMware : les éditeurs préférés des entreprises
Titre
HP, EMC, Citrix et VMware : les éditeurs préférés des entreprises
Description
A l'issue d'une étude internationale de Flexera Software avec IDC, HP, EMC, Citrix et VMware apparaissent comme les éditeurs préférés des entreprises
Auteur