haulogy : 7,5 millions EUR pour anticiper la transition énergétique

par | Juin 11, 2018 | Business | 0 commentaires

Levée de fonds auprès de Bewatt, SRIW Environnement et IMBC et soutien de la DG06. haulogy pourra développer son développement à l’international.

4,5 millions EUR d’avance récupérable de la Région wallonne, plus 3 millions EUR auprès d’investisseurs privés et publics. Les fonds ainsi récoltés vont permettre à haulogy, acteur logiciel du secteur de l’énergie -déjà leader du marché belge- d’accélérer son développement à l’international et de préparer son offre de solutions anticipant la transition énergétique.

haulogy n’en est pas à ses débuts. Créée en 2005 par d’anciens cadres de Sema Group, l’entreprise a développé une plate-forme IT facilitant l’échange d’information entre les gestionnaires de réseau de distribution et les fournisseurs de gaz et d’électricité. Au fil du temps, l’entreprise a étoffé sa suite de logiciels qui permet aujourd’hui de gérer la chaine de valeur (meter-to-cash) qui traite tous les flux d’information depuis les compteurs individuels des particuliers et des entreprises jusqu’aux données reprises sur les factures d’énergie. Les applications sont disponibles en mode SaaS permettant un déploiement très rapide.

L’entreprise emploie 70 personnes et dessert 80% du marché belge, tant les petits acteurs que les leaders du marché. Ses clients sont par exemple Lampiris, Eoly, Mega, , Resa, … «Les solutions d’haulogy ont toujours été disruptives, explique Patrick Donnay, co-Founder & President, haulogy. En 2005, lorsque les autorités belges ont achevé la mise en place de la décision européenne de libéraliser l’énergie, nos logiciels ont permis l’émergence de petits acteurs. En facilitant le changement de fournisseurs, haulogy a favorisé la libéralisation effective du secteur. Aujourd’hui, ce know-how incroyable, nous l’exportons dans d’autres pays européens en cours de libéralisation…»

Levée de capital

Nouvelle étape aujourd’hui. Les nouveaux investisseurs sont la Société Régionale d’Investissement de Wallonie (SRIW), l’Invest Mons-Borinage-Centre (IMBC) et l’entreprise Bewatt dirigée par Bruno Vanderschueren. Ces trois investisseurs détiennent ensemble 25% du capital d’haulogy. Les 75% restants sont détenus par les actionnaires historiques.

«La présence de clients internationaux dans son portefeuille combinée à un plan d’affaires ambitieux en termes de croissance à l’étranger et de développement de produits justifiaient pleinement cette levée de capital», estime Sabine Colson, conseiller général, SRIW Environnement.

L’ambition ? Positionner l’entreprise comme un acteur incontournable dans les pays européens limitrophes où le marché de l’énergie est également en pleine mutation. «IMBC est un partenaire à long terme des PME de sa région, c’est donc tout logiquement que nous avons accompagné la société et ses responsables lorsqu’ils ont manifesté cette volonté de faire passer un cap à l’entreprise. C’est au travers d’un beau partenariat réunissant BEWATT -investisseur privé pointu dans le secteur énergétique- la SRIW et IMBC que nous sommes intervenus au capital de la société amplifiant ainsi le financement du projet de R&D soutenu en partie par la Région wallonne», poursuit Géraldine Miroir, analyste financier senior, IMBC.

haulogy est déjà présente en France et aux Pays-Bas, avec des bureaux commerciaux et de support technique. Son internationalisation suit le rythme de la libéralisation européenne. Les prochains pays visés sont l’Irlande et la Grande-Bretagne. Le centre de développement d’haulogy est situé en Wallonie et emploie majoritairement des personnes de la Région. Le plan d’affaires prévoit un doublement des effectifs dans les cinq ans.

Financer un vaste projet de R&D

Dans cette projection, il est question de comportements durables, de flexibilité, d’équilibre entre les différentes sources d’énergie. Il est clair que de nouveaux modèles de consommation doivent être développés : pour accompagner la gestion de l’énergie dans les micro réseaux, pour développer les systèmes informatiques qui vont gérer les nouvelles données et les flux financiers associés… haulogy avait besoin de fonds pour financer un vaste projet de R&D.

A ce niveau, haulogy collabore avec trois universités belges et le CETIC (Centre d’Excellence en Technologies de l’Information et de la Communication) : développement de nouveaux modèles de marché avec l’université de Liège; automatisation des tests pour améliorer la qualité des logiciels avec l’université de Namur; création d’une interface homme/machine ergonomique, intuitive et conviviale sur tous les supports avec l’université de Louvain, pour améliorer l’expérience du consommateur final…

Avec le CETIC, intégration des technologies de certification des transactions via la blockchain et de l’intelligence artificielle pour rendre les applications le plus autonome possible. L’analyse par un robot (machine learning) des processus récurrents pourrait, en effet, l’amener à prendre rapidement des actions en cas d’anomalies.

Ce projet de recherche, qui s’étend jusqu’en 2021, est financé dans le cadre du décret relatif au soutien de la recherche, du développement et de l’innovation en Wallonie géré par le Département du Développement technologique de la Direction générale opérationnelle de l’Économie, de l’Emploi et de la Recherche (DGO6).

«Le projet HAULOGY 2021 répond parfaitement à l’ensemble des critères d’éligibilité dans le cadre du financement de projets R&D. Il est très ambitieux tant sur les aspects technologiques que commerciaux. Nul doute qu’en cas de réussite de la recherche, le projet atteindra les objectifs de valorisation fixés en termes d’emplois, de chiffres d’affaires et d’internationalisation. J’ai eu l’occasion de rencontrer les partenaires très enthousiastes du projet dans le cadre de l’instruction du dossier et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’en assurerai le suivi durant toute la phase de recherche au sein de notre administration», explique Chantal Clarenne, attachée qualifiée – experte en Recherche & Innovation digitale, DGO6.

Homeshore

haulogy a bâti sa croissance sur un modèle original : le concept «homeshore». L’entreprise n’a pas de bureau physique proprement dit; elle dispose de pieds-à-terre délocalisés qui permettent à ses employés de se réunir quand nécessaire -par exemple au CETIC avec qui elle collabore pour ses projets de recherche et à Braine-le-Comte au siège de l’entreprise.

haulogy utilise un ensemble d’applications (agenda partagé, dossiers partagés, e-forum, …) qui permettent à ses agents de collaborer en toute sécurité, même lorsqu’ils ne sont pas géographiquement regroupés.

Par le recours intensif au télétravail, le homeshore diminue les coûts directs et indirects de l’entreprise, est bénéfique pour l’environnement en réduisant les déplacements et améliore la qualité de vie des collaborateurs. Il favorise l’emploi local au contraire des modèles «offshore» et «nearshore».

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
haulogy : 7,5 millions EUR pour anticiper la transition énergétique
Titre
haulogy : 7,5 millions EUR pour anticiper la transition énergétique
Description
Levée de fonds auprès de Bewatt, SRIW Environnement et IMBC et soutien de la DG06. haulogy pourra développer son développement à l'international.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo