inclut l’ dans son approche NWOW

par | Jan 30, 2017 | Expérience | 0 commentaires

Pour Getronics, la mobilité est à l’origine de la transformation digitale. Ce sont les nouveaux usages mobiles du grand public qui ont initié la transformation digitale dans les entreprises. D’où l’importance de l’EMM.

Plus de 70% des employés utilisent désormais leurs devices personnels dans le cadre de leur activité professionnelle. Les PC sont remplacés par des laptops, des lapdocks, des tablettes et des smartphones. Et les bureaux personnels laissent place aux environnements partagés, sans parler du travail nomade, y compris au domicile… Le principe du NWOW (New World Of Work) est en train de s’imposer à vitesse grand V via la mobilité, véritable accélérateur, estime John Myklebust, Business Development Manager, Getronics.

«En 2018, le premier outil de travail d’un employé sera un smartphone ou une tablette. Parfois, en visitant les entreprises, je me demande si ce n’est pas déjà le cas… Les développements technologiques intégrant toujours plus d’autonomie, de puissance, de confort et de connectivité ont permis d’intégrer les smartphones et tablettes, en particulier, comme des relais essentiels à nos vies tant personnelles que professionnelles, dans un monde toujours plus connecté. Par conséquent, chez Getronics, nous intégrons l’EMM -c’est-à-dire la gestion de ces outils au sens large- dans notre approche NWOW, en mettant l’utilisateur au centre des usages, conscients que la productivité dépendra de plus en plus de la satisfaction d’usage.»

L’innovation est venue du grand public : les utilisateurs sont arrivés avec des devices plus performants que ceux fournis par l’entreprise, obligeant celle-ci à se moderniser. Pas de doute pour John Myklebust, la mobilité est bien à l’origine de la transformation digitale. Ce sont les nouveaux usages mobiles du grand public qui ont initié la transformation digitale dans les entreprises. Et pour beaucoup d’entre elles, la transformation est déjà en route et même bien avancée.

Le changement de la nature du travail crée une attente pour le collaborateur. «On attend plus du collaborateur, ce qui signifie une plus grande charge de travail de qualité, le plus souvent dans des équipes réduites, remarque John Myklebust. Il doit donc pouvoir faire partie de multiples projets avec des jalons plus courts, démarrer de nouvelles initiatives instantanément avec des experts à l’intérieur ou en dehors de son organisation; il doit être productif où qu’il soit et donc pouvoir utiliser plusieurs terminaux pour être plus efficace.»

La problématique du moment est de permettre aux collaborateurs de leur entreprise d’accéder à des outils de travail adaptés, peu importe l’endroit où ils se trouvent. De là l’importance de l’EMM. Concrètement, cela signifie : configurer les devices, contrôler les usages des collaborateurs, déployer simplement les applications, sécuriser les données d’entreprise et appliquer la bonne politique de sécurité. Côté IT, cela suppose -outre les technologies à déployer- un monitoring permanent pour garantir la continuité de service; il faut aussi supporter les apps. «Quand un incident est rapporté, nous savons qu’il impacte en moyenne cinq fois plus de personnes, observe encore John Myklebust. Il s’agit d’être proactif. Avec nos services, nous réduisons de 20% le nombre d’incidents. Etre pro-actif, analyser les usages… et ne plus agir seulement sur les incidents rapportés.»

Résultat : avoir une vue réelle sur tout ce qui se passe, et par sur ce qu’on nous dit. Garantir la conformité. Cela signifie, encore, gérer les licences, l’usage des logiciels. Que faire, par exemple, avec telle ou telle licence quand elle n’est utilisée que deux fois par an ?

Dans ce schéma, tout se tient. Ainsi, à propos des migrations. Les machines sont-elles prêtes à recevoir un nouvel OS ? Lesquyels peuvent cohabiter ? Faut-il, peut-être, passer à d’autres technologies ? Certaines sont révolutionnaires. Exemple type, l’Elite x3 de . Avec Windows 10 Mobile, le Elite x3 réunit, dans un seul et même appareil, un ordinateur de bureau, un ordinateur portable et un smartphone. Ce terminal permet d’exploiter de manière transparente et totalement fluide les principales applications de productivité sur ces différentes plateformes. «Ce device s’inscrit dans la tendance de l’informatique de demain, à savoir, un seul terminal capable de jouer le rôle de tous, une solution technologique moderne pour un environnement de travail axé sur la mobilité, avec des avantages supplémentaires pour l’informatique», commente John Myklebust.

Bref, le champ d’action du NWOW est large. En améliorant le support, l’on renforce l’efficacité, on optimise les coûts. L’image de l’IT change. Plus grande proximité du business. «Regardez le ROI, pas le coût !, conclut John Myklebust. est plus cher à l’achat, mais meilleur marché en mode OPEX pour des raisons de valeur résiduelle. C’est là que nous intervenons, pour analyser, conseiller, chiffrer, déployer, corriger…»

 

Apple, et : le meilleur des trois mondes réuni par Getronics

En matière de mobilité, Getronics marie le meilleur des technologies de Apple, Microsoft et Cisco. Une position unique sur le marché. Getronics utilise notamment Apple DEP (Device Enrollment Program), le programme de déploiement Apple simplifiant la configuration initiale en automatisant l’inscription MDM (Mobile Device Management) et la supervision des appareils lors des réglages. «Il n’est même plus nécessaire de toucher les appareils pour les configurer, explique John Myklebust, Business Development Manager, Getronics. Lorsque les utilisateurs activent leurs appareils, nous pouvons immédiatement configurer les apps, les comptes et accès aux services informatiques à distance. Plus aucun service intermédiaire n’est nécessaire, ni accès physique à chaque appareil pour finaliser la configuration.» Il est ainsi possible de réaliser plus fréquemment l’installation et la gestion des applications en arrière-plan, sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive. Du coup, ce dernier n’a pas besoin de faire de manipulations sur son terminal pour accéder en toute sécurité aux applications et contenus dont il a besoin.

En mariant le meilleur des trois acteurs majeurs du marché, Getronics s’assure de répondre aux attentes de ses clients. Dans le domaine du collaboratif, par exemple, Cisco a annoncé utiliser la nouvelle API d’iOS CallKit afin d’intégrer Cisco nativement au niveau des fonctions de téléphonie de l’iPhone. Ainsi, un utilisateur bénéficiera des avantages du collaboratif et de la VoIP de Cisco sur son terminal Apple.

Par exemple, lorsqu’un utilisateur reçoit un appel, il lui est possible de répondre en balayant l’écran si le terminal est verrouillé. Cette simplicité pour répondre à un appel est appliquée aux appels Cisco Spark grâce à CallKit. Toujours grâce à l’API, les appels liés à l’application Cisco apparaissent également dans l’historique des appels, aux côtés des appels cellulaires. L’utilisateur n’aura pas à ouvrir un logiciel spécifique pour consulter ces logs.

L’usage des appareils Apple est désormais optimisé dans un réseau Cisco. Les AP, les points d’accès sans fil de Cisco et les appareils iOS effectuent un «handshake» qui permet aux iPhone et iPad de décider intelligemment de l’AP auquel se connecter, en fonction de variables telles que le trafic réseau. Cisco donne aussi la possibilité aux clients iOS de faire accéder certaines applications à une voie rapide, soit de leur accorder une priorité sur le réseau. De la bande passante est alors réservée à des apps auxquelles est associé un tag de qualité de service (QoS).

Pour ce qui du MDM à proprement parler, Getronics a choisi Windows Intune, la solution Microsoft de gestion des périphériques mobiles. Windows Intune prend en charge les principaux systèmes comme Windows 10 et Windows Phone, mais aussi d’exploitation : Windows Android et iOS. Qui plus est, Windows Intune couvre une large palette fonctionnelle. «D’une manière générale, ce n’est pas l’objet ordinateur qui est suivi et géré, mais l’objet utilisateur, poursuit John Myklebust. Ce qui permet de contrôler l’application des paramétrages sur la bonne cible et ainsi éviter tous les conflits et dérives non souhaités lorsque, par exemple, un utilisateur était propriétaire de plusieurs périphériques mobiles. De plus et même si les paramètres applicables ou non à un type d’appareil sont déjà distingués, l’administrateur sera alerté en cas de ciblage de paramétrage non applicable à un appareil.»

Aujourd’hui, via Intune, il est possible de déployer des applications en mode pull -en «libre-service» à travers le portail d’entreprise- selon différents scénarios. Les capacités ont également évolué car l’ensemble des plateformes mobiles listées précédemment peuvent être adressées.

«C’est là que l’on sait toute l’importance de notre collaboration avec Apple signée en octobre dernier, conclut John Myklebust. Nous sommes désormais en mesure d’anticiper les défis liés à la sécurisation des données grâce à des applis et services adaptés. Et cela tout en exploitant au mieux notre expertise dans les environnements avec Cisco et Microsoft, deux partenaires de très longue date de Getronics.»

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mai

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : Datacenter industrialisation, Workplace-as-a-Service, Legal Archiving.

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

Kompass
Sommaire
Getronics inclut l'EMM dans son approche NWOW
Titre
Getronics inclut l'EMM dans son approche NWOW
Description
La mobilité est à l’origine de la transformation digitale. Ce sont les nouveaux usages mobiles du grand public qui ont initié la transformation digitale dans les entreprises. D'où l'importance de l'EMM.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo