Le Blockchain Innovation Center s’installe à Bruxelles

par | Mar 21, 2018 | Business | 0 commentaires

Bruxelles accueille le centre d’innovation européen de la technologie blockchain de Fujitsu. Plus qu’un relais, une porte ouverte sur des développements prometteurs

Inauguration du Fujitsu Blockchain Innovation Center dans les bureaux de Fujitsu à Anderlecht. Un signal fort du géant japonais, qui mise sur les compétences belges pour développer cette technologie appelée à révolutionner la façon dont vont interagir ensemble les différents acteurs lors d‘échange d’information, de biens ou de services, tout en réduisant considérablement les coûts et la complexité de ces échanges.

«Plusieurs facteurs ont joué, explique , Presales Director and Business Assurance BeLux, Fujitsu. La position géographique de la au coeur de l’Europe, la proximité des institutions européennes, l’ouverture linguistique et, surtout, l’expertise de certains de nos collaborateurs qui, très tôt, se sont investis dans cette technologie. Enfin, nous avions perçu l’intérêt de nos clients et prospects pour cette technologie lors de dernier Fujitsu World Tour; tous veulent explorer cette technologie.»

C’est une avancée aussi pour la Belgique, pays phare dans le traitement des paiements. Historiquement, nous avons toujours eu une avance. Pour , Managing Director, Fujitsu BeNeLux, la blockchain s’inscrit dans cette mouvance : «La désintermédiation rendue possible par la blockchain ouvre le champ à de multiples applications, capables de bouleverser nos économies. Il est essentiel, pour cette raison, de favoriser la transversalité des approches et de mêler des universitaires, économistes, juristes et même des sociologues aux côtés de profils plus techniques, dans la réflexion et la construction de projets blockchain. L’important n’est pas la blockchain elle-même, mais ce qu’elle rend possible. Ce futur c’est celui d’un monde plus horizontal.»

Un premier projet, avec Innoviris

Fujitsu inscrit sa démarche dans le principe de co-création qui lui est cher. Et donc de travailler étroitement avec les clients, quels que soient les secteurs d’activité. Etudier avec eux non seulement comment introduire cette technologie, mais aussi comment contextualiser les usages, comment répondre aux critères de conformité et de standardisation -Fujitsu est membre du consortium Hyperledger Fabric de la Linux Foundation. «Il serait erroné de croire que la blockchain n’est qu’une zone de stockage inaltérable dans laquelle prospère le sulfureux bitcoin, insiste Frederik De Breuck. Si l’avenir lui est favorable, elle pourrait profondément bouleverser le fonctionnement de nos sociétés. Concrètement, ici au centre, on ne se contentera pas de PoC; on mettra en place des Proof of Business !»

Un premier projet a été lancé avec Innoviris, l’Institut Bruxellois pour la Recherche et l’Innovation, dans le domaine de la smart city; un projet initial de 24 mois, appelé à s’étendre, qui touche au voting et à l’IoT. Et Frederik De Breuck de poursuivre : «Appliquée à la ville, la blockchain permet à tout le monde d’interagir avec tout le monde -sans intermédiaires. Elle peut rendre des services distincts compatibles entre eux; elle est le levier pour multiplier les réseaux de partage entre habitants, par exemple dans la production d’énergie…» 

Une vocation de relais et de développement

Le Blockchain Innovation Center servira de relais pour le groupe et aura une vocation de développement. L’initiative est suivie de près par le monde politique -dont Cécile Jodogne, Kris Peeters et , présents à l’inauguration, ce 21 mars 2018. Pour leur part, Fujitsu et l’ambassade du Japon ont remonté l’information.

De part et d’autre, les attentes sont grandes. Et pour cause. La blockchain sera une révolution majeure comme l’a été l’internet. Couplée à l’intelligence artificielle, la blockchain pourrait, dans un futur proche, permettre à un objet connecté de «décider» seul d’une transaction. Une place de parking appartenant à un particulier indiquera à une autre voiture, via un capteur, s’il est possible de l’occuper pendant trois heures. C’est la voiture qui paiera avec son porte-monnaie blockchain intégré, tandis que le propriétaire de la place se fera rémunérer pour le temps occupé, au tarif qu’il aura fixé. C’est ce qu’on appelle les smart contracts. Et tout commence maintenant !

 

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Le Fujitsu Blockchain Innovation Center s'installe à Bruxelles
Titre
Le Fujitsu Blockchain Innovation Center s'installe à Bruxelles
Description
Bruxelles accueille le centre d’innovation européen de la technologie blockchain de Fujitsu. Plus qu'un relais, une porte ouverte sur des développements prometteurs
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo