600 USD par serveur, la première année. Le double en 2016. Rien d’officiel, mais l’information n’a pas été démentie. Après le 14 juillet, date de fin du officiel, les entreprises devront payer le sur mesure de Windows Server 2003 au prix fort.

Migrer ? Les délais sont serrés -une prend entre 100 et 300 jours selon la taille de l’entreprise et le nombre de serveurs concernés. Les entreprises seront donc nombreuses à faire tourner cette version par-delà la mi-juillet. 600 USD par serveur la première année, c’est cher, trois fois plus cher que les clients ayant opté pour le support sur mesure de XP l’an dernier -mais la comparaison ne tient pas.

On estime entre 10 et 20 millions le nombre de serveurs exploitant ce système. Rien de surprenant après tout, dans la mesure où Windows 2003 n’a jamais démérité. Néanmoins, le fait de rester sous ce système d’exploitation après le 14 juillet ne sera pas sans conséquences en termes de risques.

Au-delà, les nouveaux équipements et les nouvelles applications ne seront probablement plus compatibles avec ce système d’exploitation en fin de vie, ce qui rendra la migration obligatoire à terme. Aussi est-il plus prudent et plus économique de l’anticiper.

Une migration représente certes un investissement important, mais c’est aussi une formidable opportunité pour considérer toutes les options, dans la perspective d’aménager les projets et la stratégie informatique sur le long terme. Comme il n’existe pas de solution unique à tous les scénarios, il s’agira sans doute de combiner plusieurs options. La meilleure approche consiste donc à auditer et à analyser systèmes et serveurs, pour définir un cahier des charges permettant d’envisager l’option la mieux adaptée.

Le est-il la bonne approche pour ces applications existantes ? La solution idéale impose-t-elle des efforts de rationalisation des applications et de modernisation des équipements ? La migration est clairement un bon moment pour prendre la peine, avec votre fournisseur, d’élaborer un plan de transformation détaillé, en tenant compte des nouvelles technologies disponibles.

Sommaire
Titre
Fin du support de Windows Server 2003... Ca coûtera cher !
Description
Après le 14 juillet, date de fin du support officiel, les entreprises devront payer le support sur mesure de Windows Server 2003 au prix fort.
Auteur