Distribution : changement en profondeur, commerce revigoré

par | Jan 17, 2018 | Business | 0 commentaires

Le rapport Global Powers of Retailing 2018 de met en avant l’envol de … et la chute de dans le classement des géants de la distribution.

La distribution sans dessus-dessous. C’est ainsi que le site de e-commerce Amazon gagne quatre places dans le Top 10 du classement Deloitte. Le géant est devenu le sixième acteur mondial du marché, selon l’étude annuelle de Deloitte, illustrant ainsi la transformation profonde du paysage mondial de la distribution. En quinze ans, le géant de Seattle est passé de la 157ème à la 6ème place du classement annuel de Deloitte, dont la dernière édition a été publiée le 15 janvier à l’occasion du salon de la National Retail Federation 2018, la grand-messe de la distribution à New York. Entre 2016 et 2017, il a dépassé des enseignes historiques comme Home Depot ou le géant européen Carrefour…

Le rapport Global Powers of Retailing 2018 s’intéresse également à la façon dont les règles du commerce de détail sont réécrites dans ce contexte de changement en profondeur. Innovation, collaboration, consolidation, intégration et automatisation seront nécessaires au renouveau du commerce et auront un fort impact sur la manière d’opérer des distributeurs aujourd’hui et à l’avenir, assure Deloitte.

En quinze ans, Amazon, le géant de Seattle est passé de la 157ème à la 6ème place du classement annuel de Deloitte,

La distribution sans dessus-dessous. C’est ainsi que le site de e-commerce Amazon gagne quatre places dans le Top 10 du classement Deloitte.

Quatre tendances majeures

  •  Le développement de compétences numériques hors-pair. Du point de vue du consommateur, le shopping n’oppose pas les magasins physiques aux clics numériques ni un canal à un autre. Au contraire, les consommateurs ne se préoccupent pas tellement du canal, mais plutôt de la commodité : le parcours achats et la recherche qui le précède est un processus fluide où les consommateurs naviguent entre l’expérience en ligne et hors ligne tout au long du processus d’achat.
  •  La combinaison de ventes en magasin et de ventes en ligne permet de rattraper le temps perdu. La plupart des acteurs initialement restés sur la touche en raison de leur incapacité à comprendre les tendances numériques rattrapent désormais rapidement le temps perdu.
  •  La création d’expériences en magasin uniques et fascinantes. Les points de ventes physiques ne disparaissent pas : 90% des ventes de détail dans le monde se font encore en magasins. Mais pour concurrencer la commodité et la variété infinie de la vente en ligne, les expériences client significatives et l’implication des marques sont essentielles.
  •  Réinventer la vente de détail à l’aide des technologies les plus récentes. Les progrès technologiques et les innovations révolutionnaires n’ont que rarement dans l’histoire bouleversé les modèles du commerce de détail d’une façon aussi rapide et radicale. L’IoT, l’intelligence artificielle, la réalité augmentée/virtuelle et les robots devraient être au centre des préoccupations de chaque détaillant.

Les limites entre les achats en ligne et hors ligne tendent à disparaître

«L’heure est à la transformation pour le commerce de détail. Le client guide clairement cette évolution, aidé par la technologie qui lui permet d’être constamment connecté et mieux armé qu’auparavant pour influencer les changements du comportement de consommation, affirme Karine Szegedi, Associée du secteur Consumer & Industrial Products. Dans le secteur du commerce de détail, la rupture avec les modèles traditionnels a favorisé des changements en profondeur et inédits, changements nécessaires en ligne et hors ligne afin de mieux servir les clients plus exigeants et redéfinir l’expérience client. L’émergence de nouvelles technologies comme le paiement mobile ou le recours aux systèmes de self-check-out a contribué à modifier rapidement le paysage du commerce de détail suisse pour s’imposer comme un outil d’achat privilégié des consommateurs suisses. Les limites entre les achats en ligne et hors ligne tendent à disparaître.»

Dans le classement de cette année, les cinq plus grands détaillants ont conservé leurs positions de leaders. L’association d’une croissance organique, d’acquisitions et de volatilité des taux de change a modifié le reste des sociétés du Top 10 qui représentent désormais 30,7% des revenus générés par les ventes de détail de l’ensemble des 250 principaux distributeurs (contre 30,4% l’an dernier). Enfin, sept des leaders mondiaux de la grande distribution sont américains et deux sont allemands.

Deloitte parle de changement d’époque. Les enseignes qui ont plus le reculé sont celles des hypermarchés classiques comme Ahold, Carrefour ou l’américain Target. Celles qui ont le plus progressé sont les discounters -avec Lidl et Aldi, mais aussi l’enseigne au concept d’achat en gros Costco et, surtout, Amazon.

 

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Distribution : changement en profondeur, commerce revigoré
Titre
Distribution : changement en profondeur, commerce revigoré
Description
Le rapport Global Powers of Retailing 2018 de Deloitte met en avant l'envol de Amazon... et la chute de Carrefour dans le classement des géants de la distribution.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo