Digital Talent Masterclass, un modèle inédit

Déc 18, 2019 | Data Intelligence, Latest | 0 commentaires

Fort de son succès en Belgique, le principe des Digital Talent Masterclass va être repris mondialement par le groupe DXC Technology. Un modèle unique.

Confronter les étudiants à l’univers de l’entreprise, à ses projets et ses enjeux. Tel le principe des Digital Talent Masterclass, initiative imaginée, créée et mise en oeuvre par la filiale belge de DXC Technology et, demain, étendue au niveau mondial.

« Via DXC Technology, nous permettons à des étudiants d’accéder à des entreprises de grande taille, majoritairement des références sur leur marché, explique Jan Degraef, Managing Partner, Business Transformation, DXC Technology. Nous les amenons à réfléchir de façon holistique sur les objectifs commerciaux de ces entreprises. Autrement dit, à voir plus loin que les solutions spécifiques, voire ponctuelles, qu’un prestataire de services propose habituellement… »

Des experts DXC introduisent lors de six soirées une technologie (par exemple : analytics, intelligent automation/robotics, cloud, blockchain). Avec cet input, les étudiants évaluent – en accord avec des responsables métiers – le potentiel disruptif d’un cocktail de ces « digital enablers » tenant compte des objectifs de l’entreprise ou du service publique concerné.

L’initiative a démarré avec la faculté de commerce et d’économie de l’Université d’Anvers. D’emblée, la proposition a plu. La demande répond aux attentes tant des étudiants que des universités et des entreprises. Ces dernières, en particulier, sont très intéressées dans la mesure où les étudiants apportent une logique d’innovation fort différente, voire disruptive.

Dix-huit heures de réflexion

Pour la première Digital Talent Masterclass, en 2018, la faculté de l’Université d’Anvers avait identifié 25 étudiants parmi 45 candidats. Depuis, le réseau s’est étendu à la KU Leuven, puis à la Karel de Groote Hogeschool Antwerpen et à l’Université de Namur. Ce n’est qu’une étape. D’autres facultés devraient rejoindre l’initiative.

Chacune propose 25 étudiants, sélectionnés par le doyen et DXC Technology. L’organisation des sessions, l’animation des brainstormings, tout comme l’identification des études de cas et le choix des experts technologiques sont à la charge de DXC Technology.

«Une Masterclass s’étire sur six soirées de trois heures. Soit dix-huit heures de réflexion, qui profitent à tous, poursuit Jan Degraef. A travers nos multiples compétences, les étudiants accèdent au potentiel de technologies réellement d’avant-garde, dont ils n’ont le plus souvent qu’une vague idée. Si nos experts peuvent démontrer ce potentiel, c’est aux étudiants à imaginer comment les entreprises peuvent l’exploiter pour véritablement innover.»

Pour les entreprises, c’est tout bénéfice. Ces jeunes arrivent avec un regard neuf, non biaisé face aux problèmes, assurent les universités. C’est un apport considérable. Lorsque l’on travaille dans une entreprise depuis vingt ans, on développe une certaine logique de réflexion, des schémas et des routines. Les étudiants, eux, ont un regard neuf.

«Ces jeunes, en effet, peuvent faire bouger le curseur, insiste Jan Degraef. Pour une entreprise, un étudiant avait émis l’idée de tisser des liens avec les concurrents. Bien qu’à l’écoute, le CEO n’y a d’abord pas cru. Pour ensuite se raviser. Partager des points de vue avec les concollègues a permis d’avancer. Et, indirectement, d’innover. C’est là, pour moi, un bel exemple : innover au départ d’un changement de perception

Nouveaux services, nouveaux business

La nature des réflexions -et donc des projets- varie d’une entreprise à l’autre. Ainsi, le potentiel du smart metering. La mesure de manière précise et en temps réel de diverses consommations énergétiques fait intervenir des technologies comme l’IoT, les analytics et le big data… L’intérêt de ces dispositifs pour les distributeurs d’énergie est clair : relever et intervenir à distance sur des compteurs. Et donc automatiser leurs processus.

Et pour le client final ? La réflexion, d’une manière générale, porte sur la création de nouveaux services. Lesquels vont pouvoir générer de nouveaux revenus. Ce fut le cas, aussi, pour Bridgestone. Les étudiants ont imaginé comment passer d’un produit, en l’occurrence un pneumatique, à un service en tirant parti de la technologie. Même démarche pour Johnson & Johnson. La réflexion, plus vaste, consistait à imaginer un système de bout en bout permettant de diagnostiquer, de traiter, d’accompagner et de suivre jusqu’à la fin l’efficacité d’un traitement… De la même façon, les étudiants ont aussi pu travailler sur l’évolution des métiers de AB Inbev, Coca Cola et PSA pour ne citer que ces entreprises aussi variées et différentes.

«De manière générale, les étudiants appliquent leurs connaissances, leurs idées et leurs talents d’analyse par groupes de cinq lors d’une séance de brainstorming, illustre Jan Degraef. Ils sont supervisés par un membre de la direction de l’entreprise même et par un expert industriel de DXC Technology. A l’issue des séances, ils présentent leur cocktail d’idées de nouvelles technologies numériques valables pour trouver une solution au problème posé.»

Un parfait complément à l’enseignement

Avec ses Digital Talent Masterclass, DXC Technology répond à plusieurs besoins. Pour les étudiants, d’abord. Si la numérisation est abordée dans le programme académique, elle ne l’est pas aussi concrètement. En ce sens, la Masterclass constitue un parfait complément à l’enseignement, reconnaissent les doyens d’universités. Qui plus est, les étudiants peuvent immédiatement appliquer le bagage numérique qu’ils acquièrent à des cas concrets issus de la pratique en entreprise.

«Si cette activité para-universitaire n’est pas cotée, les étudiants ne manquent pas de la mentionner sur leur CV, conclut non sans satisfaction Jan Degraef. Pour eux, nos Digital Talent Masterclass -qui attirent autant des jeunes femmes que des jeunes hommes- sont une occasion unique d’accéder à des entreprises de tout premier plan. Et de partager des réflexions stratégiques. Il arrive que des étudiants soient appelés à présenter leurs idées, voire leur projet, directement à des comités de direction…» 

Fort de ce succès initié en Belgique, DXC Technology a décidé de reproduire les Digital Talent Masterclass partout où le groupe est actif, mondialement. Une formidable reconnaissance pour l’équipe belge de DXC Technology.

Ces articles parlent de "Data Intelligence"

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Follow this Topic

Summary
Digital Talent Masterclass, un modèle inédit
Article Name
Digital Talent Masterclass, un modèle inédit
Description
Fort de son succès en Belgique, le principe des Digital Talent Masterclass va être repris mondialement par le groupe DXC Technology. Un modèle unique
Author
Publisher Name
Solutions Magazine
Publisher Logo