Pour (), l’innovation passe par les jeunes

par | Nov 21, 2016 | Business | 0 commentaires

Bart De Ridder aux commandes d’Accenture depuis un an. Premier bilan. L’innovation et les jeunes en première ligne.

«Ecoutez-les ! Poussez les jeunes à avancer leurs idées, quitte à ce qu’ils balaient vos certitudes. Encouragez-les dans l’entreprenariat. Et pensez à investir. Ce sont eux qui feront l’entreprise de demain !» A la tête de la filiale - d’Accenture depuis septembre 2015, Bart De Ridder avance à grands pas, porté par son enthousiasme. Dans cette entreprise qu’il connait sur le bout des doigts pour y travailler depuis 1993, le Technology Lead mise sur l’innovation et les jeunes.

Première année, premier succès ! Le dernier exercice, clôturé en août, s’est achevé sur de très bons résultats. Au niveau global, d’abord : croissance du chiffre d’affaires de10,5 %, à 33 milliards USD. Deux régions se démarquent : l’Amérique du nord et l’Europe, qui font mieux que les régions dites à forte croissance. Et si, en Europe, la région Gallia qui regroupe la France et le Benelux a progressé de 6%, en revanche, prise distinctement, l’entité Belgique-Luxembourg a affiché un double digit. «C’est d’autant plus beau que le début d’exercice avait été relativement difficile, commente Bart De Ridder. Ce qui veut dire que la suite a été… fantastique !»

La clé du succès ? Miser sur les collaborateurs, les motiver, les sensibiliser, atteindre le ‘yes, we can !’ qui mène à la victoire. «Pour moi, tout se tient !» Dans cette stratégie, les jeunes -les digital natives- sont en première ligne. Accenture les chouchoute. «Nous voulons leur permettre de perfectionner leurs compétences en leur offrant un environnement de travail stimulant, des missions à forts enjeux et en leur proposant des perspectives d’évolution à long terme. Nous voulons surtout dépasser la notion d’employabilité. Plus de dynamique, plus d’adrénaline. En même temps : moins de contrôle, mais plus de responsabilités !»

Ce renouveau se ressent dans l’approche commerciale, plus ouverte. Objectif : étendre la base, ne plus se contenter de capitaliser sur les clients existants. Et innover. «Nous sommes reconnus dans les grands projets pour nos capacités à délivrer; nous voulons le devenir pour notre innovation.» Le futur s’écrit en six lettres : RIMACS. Avec R pour Robotics -Accenture enregistre une forte demande pour des systèmes d’automatisation, à commencer dans le secteur financier. I pour Interactive -il s’agit de Machine Learning, d’Artificial Intelligence, d’Immersive. M pour Mobility, au sens large du terme. A pour Analytics -avec un centre de compétence reconnu à Bruxelles. C pour -un potentiel énorme, mais un cadre à fixer. Et, enfin, S pour Security -une forte demande pour une approche globale.

Que ce soit dans la recherche, le prototypage et le delivery, Accenture peut mettre en oeuvre une force de frappe impressionnante. Sous peu, en effet, le groupe franchira le seuil des 400.000 collaborateurs, dont 1.200 en Belgique et au Luxembourg. Et Bart De Ridder de conclure : «Jamais nous n’avons tant investi dans nos propres ressources; jamais non plus nous n’avons tant investi financièrement, via des opérations de venture capital, dans les projets auxquels nous croyons, lesquels peuvent être portés par nos collaborateurs. C’est une dynamique sans précédent !»

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine d’octobre

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : Hybrid Cloud , Pc - Tablet - Smartphone, ERP... and Cloud - Mobility - Social Media.

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

Kompass
Sommaire
Pour Accenture, l'innovation passe par les jeunes
Titre
Pour Accenture, l'innovation passe par les jeunes
Description
Bart De Ridder aux commandes d'Accenture depuis un an. Premier bilan. L'innovation et les jeunes en première ligne.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo