Une hausse de la densité numérique de 10 points de «Digital Density» pourrait relever le taux de croissance annuelle moyenne de 0,25% pour une contribution de 10 milliards EUR au PIB belge en 2020.

D’après l’analyse d’, à l’origine de l’ Digital Density Index, les Pays-Bas présentent la meilleure densité numérique, suivis par les États-Unis, la Suède, la Corée du Sud, le Royaume-Uni et la Finlande. La se classe en 12ème position à l’échelle mondiale. Un score très moyen.

L’Accenture Digital Density Index mesure le taux de pénétration des technologies numériques dans l’économie et dans les entreprises d’un pays -déterminé par un score composé d’une cinquantaine d’indicateurs, dont le volume des transactions en ligne, l’utilisation du ou d’autres technologies d’optimisation des processus, la pénétration des compétences technologiques dans une entreprise et l’adhésion de l’économie aux nouveaux modèles commerciaux numériques.

«C’est la première fois qu’on établit une corrélation entre le score numérique d’un pays et son PIB», explique Olivier Gillerot, Country Managing Director, Accenture BeLux. Un indice nécessaire pour stimuler la conversion numérique de l’économie et des entreprises, seul moyen tangible pour mesurer les progrès réalisés et orienter les investissements et les priorités.

Sous la moyenne européenne, le score de densité numérique de la Belgique comporte certains éléments positifs, notamment le taux d’adoption des technologies numériques par les entreprises belges, analyse la FEB (Fédération des Entreprises Belges). Mais c’est globalement insuffisant.

Pour Pieter Timmermans, Administrateur délégué de la FEB, il urgent de réagir: «en 2014, 42% des dépenses en ligne des Belges se sont envolées vers l’étranger. La part des transactions en ligne ne représente que 4% en Belgique, contre plus de 10% au Royaume-Uni.» Mais ce n’est pas tout. Pour la fédération, il faut encore étendre la couverture numérique des ménages belges et l’accès à Internet dans les écoles. Parallèlement, il s’agit encore de mieux exploiter les plates-formes numériques d’accès au capital, d’investir dans des technologies novatrices telles que le crowd sourcing, combler notre retard dans les dépenses publicitaires en ligne, etc.

En somme, des efforts à tous niveaux: des connexions internet fixes et mobiles plus rapides, des instruments plus conviviaux en matière d’identification électronique et de signature électronique, un portail unique à l’intention des entreprises pour toutes les interactions électroniques avec les pouvoirs publics… et, last but not least, une organisation du travail plus souple offrant à nos entreprises les meilleures chances de réussite dans le commerce électronique. Et Pieter Timmermans de conclure: «pas de place au doute: la numérisation de l’économie est un levier essentiel pour renouer plus fortement avec la croissance économique.»

Sommaire
Titre
10 points de «Digital Density» pour 10 milliards de croissance
Description
L'Accenture Digital Density Index mesure le taux de pénétration des technologies numériques dans l'économie et dans les entreprises d'un pays
Auteur