Jack, disponible depuis mi-septembre sur l’App Store et Google Play, bouleverse la culture de l’instantanéité consacrée par l’avènement des smartphones. Avec Jack, les utilisateurs (re)découvrent le plaisir d’attendre un message. Car, pour ses concepteurs, le temps est aussi une émotion.

Imaginez la scène : vous recevez sur votre smartphone un message d’un de vos proches, mais impossible de l’ouvrir avant une date et une heure fixées à l’avance par l’expéditeur. Mieux ! vous ignorez le moment précis auquel vous pourrez prendre connaissance du contenu. Seul indice : un décompte sous la forme d’une barre de progression…

Pendant ce temps, le destinataire a tout le loisir d’imaginer ce que pourrait contenir ce message.

A contre-courant

Avec le développement des technologies mobiles ont émergé des dizaines d’applications qui misent sur l’instantanéité. Cette approche présuppose une disponibilité permanente des utilisateurs… ce qui est pourtant rarement le cas. Le moment que choisit l’expéditeur pour envoyer son message n’est pas forcément le plus approprié pour le destinataire.

«L’ déclenche de nombreuses émotions, assure le concepteur de l’app, assure Jack Abrams. Souvenez des heures passées à deviner ce qui se cachait dans les cadeaux sous le sapin de Noël, de vos rêves les plus fous avant le tirage du Lotto ou de l’excitation en attendant la réponse à une lettre postée quelques jours plus tôt. Avec Jack, prendre le temps redevient un plaisir !»

Texte, photos et vidéo

Les messages sont rebaptisés des «Jack» et peuvent contenir du texte, des photos et de la vidéo. L’expéditeur peut envoyer un Jack à la personne de son choix, sans se soucier de savoir si celle-ci a déjà installé l’ sur son appareil : elle recevra un SMS l’informant qu’un Jack l’attend et l’invitant à télécharger l’app pour en découvrir le contenu… quand celui-ci sera prêt à être ouvert.

Jack Abrams n’en est pas à son premier développement. «Créateur enthousiaste», il a déjà monté plusieurs affaires dans des secteurs aussi variés que la gestion patrimoniale, le karting ou les gaufres… Dans son équipe, Melvyn Hills, le créateur des applications Frontback et Checkthis. Les développeurs sont également associés au sein du projet Jack, à l’instar de l’agence de communication digitale Mountainview qui, outre un investissement financier, supervise la stratégie de communication. Les initiateurs du projet ont pu lever plus de 600.000 EUR auprès d’investisseurs privés.

L’équipe vise la barre du million d’utilisateurs pour la fin de l’année 2016. Plusieurs modèles économiques sont à l’étude pour rentabiliser l’application toujours entièrement gratuite à l’heure actuelle. Parmi les pistes étudiées : la possibilité de rendre payante la garantie de conservation des messages au-delà d’un an. D’autres partenariats avec des personnalités du show business, des marques automobiles et des sociétés actives dans la vente de tickets pour des événements sont également en cours de discussion.

Sommaire
Jack, messagerie mobile pour (re)découvrir le plaisir d’attendre
Titre
Jack, messagerie mobile pour (re)découvrir le plaisir d’attendre
Description
Avec Jack, les utilisateurs (re)découvrent le plaisir d’attendre un message. Car, pour ses concepteurs, le temps est aussi une émotion.
Auteur