mise sur le pour «accélérer» le hybride

par | Sep 29, 2016 | Business | 0 commentaires

Le cloud a besoin d’être boosté. Chez Interoute, ce sera via la technologie NFV. Plus simple et plus rapide qu’une évolution vers le SDN.

Pour , Country Manager Belux, Interoute, nos entreprises ont besoin d’un «accélérateur de cloud» : une solution pour optimiser intelligemment les flux de données des applications entre les clouds locaux des bureaux de l’entreprise et le cloud privé du siège et accélérer les services délivrés par le cloud public. Chez Interoute, cette solution s’appelle aujourd’hui ICC (Interoute Cloud Connect). Présentée voici un an, elle est en devenir; elle s’enrichit au fil du temps.

«Globalement, les entreprises sont confrontées à la difficulté de fournir une bonne performance réseau, de l’agilité et de la sécurité, au moment où elles migrent vers des réseaux et une informatique virtualisée. A travers ICC, nous leur proposons un certain nombre de fonctionnalités NFV comme le trafic optimisé grâce à l’accélération possible dans des clouds publics, le tout supporté par le réseau MPLS d’Interoute, compatible SDN. Interoute passe à l’offensive dans le WAN SDN, et, vu la capacité considérable de son réseau, l’offre est convaincante…»

Concrètement, la solution se traduit par une appliance, un serveur HPE sur lequel s’installe le switching software style Cisco/Juniper et d’autres fonctionnalités comme la securité et la performance d’applications dans un site local de l’entreprise (plusieurs logiciels dans ces domaines sont actuellement testés afin d’étendre l’offre), pour apporter la compatibilité SDN au réseau WAN MPLS et permettre le déploiement des fonctionnalités réseau virtualisées.

NFV ? Le NFV (Network Functions Virtualization) permet de prendre des fonctions réseau et de les faire tourner de manière logicielle sans rien changer aux concepts en place, «alors que la migration intégrale de la gestion du réseau vers un contrôleur SDWAN constitue un changement plus important, plus complexe à initier», nuance Patrick Sichien, Manager Global Solutions Consulting, Interoute.

La technologie NFV sépare les services du matériel réseau et permet de mettre en œuvre les mêmes fonctions que les logiciels qui fonctionnent sur des serveurs, mais en utilisant des équipements standard moins coûteux. Avec la virtualisation des ressources d’un réseau, l’infrastructure devient capable de créer, d’adapter et de faire évoluer des services rapidement. En intégrant un tel degré de souplesse et de flexibilité, le réseau peut s’adapter aux conditions dynamiques du marché et aux besoins de l’entreprise lorsqu’ils évoluent.

«A l’heure où l’expansion des ressources réseau sur site atteint ses limites physiques et logiques, les environnements cloud peuvent offrir des avantages indéniables en fournissant les capacités réseau nécessaires, basées sur une infrastructure dynamique à la carte, tout en réduisant les équipements privés des abonnés et donc les coûts d’assistance associés. Ce sont là les soucis de la majorité de nos clients, poursuit Michel Verwaerde. Booster la performance des réseaux -et la satisfaction des clients- et voir les coûts diminuer progressivement n’est qu’un début. En transformant l’infrastructure réseau en un moteur de croissance et en une ressource stratégique, nous parviendrons à éliminer les blocages et à aider les entreprises et les fournisseurs de services à relever les challenges de demain.»

C’est pourquoi Interoute parle d’«accélérateur de cloud». Et particulièrement du cloud hybride, de plus en plus demandé. Le NFV peut apporter des bénéfices quasi-immédiats aux entreprises, ce qui n’est pas forcément le cas d’une migration SDWAN (Software-defined Wide Area Network) globale.

La technologie NFV étant logicielle, la reconfiguration d’un réseau est rapide et n’est plus une entrave à l’innovation, mais un facteur de croissance. La technologie SDN a déclenché un changement radical à long terme dans la conception des réseaux : elle a engendré un changement de pouvoir au détriment des fournisseurs bien établis. Les clients et les fournisseurs plus petits et plus agiles peuvent désormais concevoir des réseaux à des niveaux qui étaient auparavant verrouillés par des versions.

 

Avec la technologie NFV, c’est tout et tout de suite !

Alors que la technologie SDN a été créée par des chercheurs et des concepteurs de datacenter, la technologie NFV a été initialement créée par divers grands fournisseurs de services pour passer d’une infrastructure orientée matériel à une infrastructure orientée logiciel.

«La technologie SDWAN désigne une nouvelle façon de manipuler le réseau alors que la technologie NFV un nouveau type d’infrastructure à manipuler, illustre Patrick Sichien, Manager Global Solutions Consulting, Interoute. Avec le SDWAN, il s’agit de contrôler le matériel réseau, alors qu’avec le NFV, il s’agit de convertir du matériel spécialisé traditionnel en logiciel sur des serveurs génériques.»

La technologie NFV convertit les processus réseau traditionnellement associés à du matériel propriétaire spécialisé (par exemple, routeurs, pare-feu et contrôleurs de distribution d’applications) en plates-formes logicielles virtualisées exécutables sur du matériel générique standard, le plus souvent des serveurs x86. Ces fonctions peuvent être déplacées dans les réseaux à la demande et redimensionnées en fonction des besoins, sans le délai et le coût de l’installation de nouveaux périphériques matériels. En outre, la technologie NFV permet de mettre à niveau des fonctions de manière rapide et économique, ce qui accélère l’actualisation des offres de services et réduit les délais d’innovation à quelques mois ou trimestres, au lieu de plusieurs années ou décennies.

«Le modèle NFV permet ainsi aux opérateurs et aux entreprises non seulement d’utiliser du matériel serveur puissant et peu coûteux, mais également de déployer et/ou de mettre à jour des services beaucoup plus rapidement et à un coût beaucoup moins élevé qu’en maintenant le statu quo au niveau de leurs opérations, poursuit Patrick Sichien. Avec la technologie NFV, l’ancien modèle exigeant plusieurs semaines ou mois pour mettre à niveau des solutions matérielles dédiées sur un réseau géographiquement vaste est révolu. La technologie NFV permet la transition de la nouvelle architecture des systèmes et la création de nouveaux modèles de réseau augmentant l’agilité et la flexibilité.»

En plus, le serveur local offre également la fonction IaaS qui permet aux entreprises d’y installer une application locale, qui ne se laisse pas centraliser dans le data center. Les clients ne doivent plus se préoccuper de l’infrastructure de cette application locale puisque c’est intégré dans le service.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Newsletter

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 

Sommaire
Interoute mise sur le NFV pour «accélérer» le cloud hybride
Titre
Interoute mise sur le NFV pour «accélérer» le cloud hybride
Description
Le cloud a besoin d'être boosté. Chez Interoute, ce sera via la technologie NFV. Plus simple et plus rapide qu'une évolution vers le SDN.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo